Gestion de la Douleur

Le corps ne peut pas s'exprimer avec des mots, il le fait donc à sa manière sous forme de ressenti.

Quand le corps va bien le ressenti est agréable et quand le corps va mal, il envoie un message, une "douleur"

La douleur est une communication du corps, une "alerte" pour signaler au propriétaire  du corps d'apporter une attention toute particulière à une problématique physique ou moral.

Oui, mais voilà, très souvent, on cherche à calmer la douleur ou devrai-je dire à la masquer sans s'occuper du réel message que le corps nous envoie.

Il serait judicieux de placer les douleurs en trois grandes catégories.
Les douleurs physiques, les douleurs émotionnelles et les douleurs physiques liées à une problématique émotionnelle

Les douleurs physiques :

Ce sont toutes les douleurs que l'on peut retrouver dans une pathologie médicale.
Celles dont les causes apparaissent lors de radio, de scanner, d'échographie et tout autre examens médicaux.
L'origine en est connue, le corps envoie un signal que nous prenons en compte par une prise en charge et un suivi médical.


Les douleurs émotionnelles :

Ce sont toutes les douleurs liées aux problèmes de la vie.
C'est généralement des douleurs qui durent de quelques semaines à plusieurs années.


Nous pouvons classer dans cette catégorie, les deuils, les séparations, les trahisons, les humiliations, mais aussi les peurs, les angoisses, le stress, des burn-outs, etc.


Toutes ces douleurs que l'on rumine au quotidien et qui nous créent intérieurement un enfer.
Ce sont les douleurs avec lesquelles nous vivons au quotidien celles qui nous font mal, celles qui nous ronge de l'intérieur.
Ces douleurs qui nous donnent des maux de ventre incessants, un nœud à l'estomac, quelque chose qui ne passe pas au niveau de la gorge, que l'on a du mal à digérer.


On retrouve d'ailleurs régulièrement derrière ces douleurs un certain type de compulsion.
Tabac, alcool, grignotage intempestif, boulimie, etc.
Mais aussi des Blocages évolutifs, des régressions
Chez l'enfant, on peut retrouver des blocages scolaires, des énurésie, des colères, des troubles du sommeil, etc.


Les douleurs physiques liées à une problématique émotionnelle :
(appeler douleur psychologique par le corps médical)

Alors avant toute chose, je voudrais apporter une précision sur cette catégorie, car je reçois de nombreuses personnes dans mon cabinet qui me disent :
"Tout le monde me dit que c'est dans ma tête, que c'est moi qui me fait mal, mais je ne suis pas fou j'ai vraiment mal".


Rassurez-vous vous n'êtes pas fou ou folle, la douleur est bien présente, la douleur est bien réelle, mais pour le corps médical il n'y a rien de visible ni aux radios ni aux examens ni aux prélèvements sanguin ou prélèvements médicaux et donc ces douleurs sont très souvent classés d'ordre "psychologique".

Bien que l'on pourrait en penser le contraire, ces douleurs ont souvent une vocation de protection du corps ce que l'on pourrait appeler un bénéfice secondaire.

Pour vous expliquer ces bénéfices secondaires, je vais prendre le cas de Madame M.

Madame M n'est pas bien à son travail ses collègues, son patron, le stress ambiant, ce qui fait qu'elle n'a pas envie d'y retourner.
Un jour par un heureux hasard, elle se fait mal au pied
Je dis un heureux hasard parce que pendant sa semaine d'arrêt elle s'est rendue compte qu'elle n'était pas du tout stressée, que tout allait bien et qu'elle était même très détendue.
Inconsciemment (donc en dehors de sa propre volonté), elle a continué à générer ce mal de pied. (le fameux bénéfice secondaire) (si j'ai mal au pied, je ne vais plus au travail.)


C'est au bout de plusieurs années d'examen de traitements médicaux et de douleurs à ce pied qu'elle est venu me voir sans se rappeler de l'origine de ce mal.


En séance ce qui a aiguillé notre travail, c'est qu'elle n'avait mal au pied que du lundi au vendredi (les périodes de travail) bien que maintenant à la retraite.
En quelques séances, nous avons pu résoudre cette problématique

.
Madame M n'a aujourd'hui plus mal aux pieds elle a même repris ses activités de randonnées.

 


Je pourrais vous donner de multiples exemples tous aussi diffèrent les uns que les autres, mais ce qu'il faut voir à travers tout cela, c'est que la douleur est un message du corps et que seul le corps en connaît l'origine (physique, émotionnel ou bénéfice secondaire). (plus de nombreuses autres origines)


L'Hypnose et la MPC® facilitent le dialogue avec le corps (en particulier les zones bloquées ou en souffrance) en encourageant celui-ci à interroger ses besoins, à explorer et mobiliser ses ressources pour favoriser la régénération interne, la cohérence émotionnelle, et l’harmonisation mentale. 

Cette méthode ne se substitue en aucun cas à une prise en charge médicale, même si elle l'accompagne efficacement, optimisant parfois les effets d'un traitement.

En activant l'imagination, on constate que les processus naturels de régénération du corps se renforcent.